Axe 1 : Psychopathologie du développement socio-émotionnel et cognitif

Le but scientifique de l’axe 1 est d’améliorer les connaissances du fonctionnement des individus (présentant ou non des troubles neuro-développementaux ou un handicap) et son évolution, dans les domaines spécifiques suivants : Cognition/intelligence sociale (attention conjointe, langage, communication, interactions sociales et théorie de l’esprit) ; Sensorialité et motricité ; Fonctions exécutives et régulation ; Emotions et personnalité (ce dernier point rejoint les thématiques de l’axe 2).

Axe 1

Coordinateurs : Émilie Cappe (PR) et Emmanuel Devouche (MC-HDR)

 

Les recherches menées au sein de cet axe visent deux principaux objectifs :

Objectif 1

Étudier les processus de développement typique et atypique (comme dans le cas de la prématurité, des troubles neuro-développementaux ou du handicap) : étude des dysfonctionnements précoces du développement ; détermination de phénotypes neurobiologiques et développementaux ; étude des trajectoires développementales et étude de l’influence des émotions sur les comportements typiques et atypiques.

Objectif 2

Élaborer, adapter et valider des outils d’évaluation spécifiques à l’évaluation développementale des fonctionnements typique et atypique.

 

 

 

Projets s’inscrivant dans l’axe 1 :

 

Projet GED- Validation française de la Grille de Développement de l’Enfant de 0 à 5 ans
Responsable scientifique : Jaqueline Wendland (Pr., Université Paris Cité) et Jacques Moreau (Université de Montréal)

AUTISCOL – Parcours de scolarisation et trajectoires de développement d’enfants avec TSA : suivi longitudinal comparatif dans et après les UEM et dans d’autres dispositifs.
Responsable scientifique : S. LeSourn-Bissaoui, (LP3C-Université Rennes 2), Coordinatrice scientifique : Marie-Hélène Plumet (MC., Université Paris Cité) et doctorantes : Stella Tsamitrou (LPPS), Sara Ramos Pereira (Univ.Rennes 2, co-dirigée au LPPS)
Financement : CNSA sur l’appel à projets IRESP 2017 Autisme sur 3 ans (2018-2021 – prolongé 2022)

Suivi de trajectoires de développement de jeunes enfants avec TSA en crèches inclusives utilisant un programme éducatif adapté vs. en crèches standard
Responsable scientifique : Marie-Hélène Plumet (MC, Université Paris Cité) et Diana Rebegea Bitner (LPPS)
Financement : Thèse CIFRE

Étude qualitative sur la situation française des étudiants avec TSA (Phase 1 du projet REALITY).
Responsable scientifique : Emilie Cappe (Pr.,Université de Paris Cité), et Coordinatrice scientifique : Marie-Hélène Plumet (MC., Université Paris Cité)
Financement : IdEx Université Paris Cité [ANR-18-IDEX-001]

Étude PORTAGE & COMMUNICATION : Rôle de l’interaction parent-enfant dans le développement de l’asymétrie motrice manuelle du bébé en situation de portage à bras
Projet de doctorat de Pauline DUMONT sous la codirection d’Emmanuel Devouche (MC., Université Paris Cité)  et de F. Morange-Majoux (MCU HDR à Paris Saint-Denis)
Objectif. L’étude explore l’impact de la manière dont le parent porte son bébé au cours du premier trimestre de vie sur la qualité des interactions précoces et le développement psychomoteur du bébé. Nous étudierons également les différences de portage spontané selon que le contexte est celui du soin, de la réassurance émotionnelle ou de la communication.
Population. Triades tout-venant, suivies tout au long du premier trimestre.
Apports de la recherche. Mieux comprendre le rôle du portage sur le développement psychomoteur et affectif du bébé et sur la communication parent-bébé dans les premières semaines de vie. Favoriser un meilleur accompagnement à la parentalité dans le cadre des 1000 premiers jours de vie.

Évaluation du développement cognitif et socio-émotionnel des enfants ayant un développement typique
Responsable scientifique : Jean-Louis ADRIEN (Pr Émérite, UPC),
Collaborations scientifiques : Romuald BLANC (MCU, LPPS), Eric THIEBAUT (MCU, Université de Lorraine)

Évaluation du développement cognitif et socio-émotionnel des adultes ayant un Trouble du Spectre de l’Autisme (TSA) et un Handicap Intellectuel sévère
Responsables scientifiques : Jean-Louis ADRIEN (Pr Émérite, UPC) et Romuald BLANC (MCU, LPPS).
Collaborations cliniques : Établissements médico-sociaux (MAS et FAM) de Association Emmanuelle Châtelaillon-Plage (17), APAJH 33, 45, 86 et 87, ADAPEI 28 37 et 44, Fondation Perce-Neige, Association SAUGE, Association Sésame Autisme Normandie, CHU et CRA de Tours, CRA Haute-Normandie.
Financement : Fondation Perce-Neige

Étude comparative du développement cognitif, socio-émotionnel et adaptatif d’enfants avec TSA et d’enfants ayant des syndromes génétiques et un handicap intellectuel modéré et sévère (syndromes de Rubinstein-Taybi et de Trisomie 21)
Responsable scientifique : Jean-Louis ADRIEN(Pr Émérite, UPC),
Collaboration scientifique et clinique : Emmanuelle TAUPIAC, Psychologue au CHU Pellegrin de Bordeaux, Dre en psychologie et Didier LACOMBE (Directeur INSERM U1211 – MRGM, Université de Bordeaux)

Étude des altérations du fonctionnement sensoriel dans le trouble du spectre de l’autisme chez l’enfant et l’adolescent : mise au point d’une échelle d’évaluation
Responsables scientifiques : Jean-Louis ADRIEN (Pr Émérite, UPC), Claire DEGENNE, Psychologue, Dr psychologie (LPPS) et Marion WOLFF, Chercheure Associée ESTIA, PEPSS (Plateforme d’Evaluation, de Prototypage et de teSts d’usageS), ESTIA-TECH, Bidart.
Collaboration : Hogrefe France

Étude de la Compréhension et de la Production de Sens Implicite du Langage en Situations d’Interactions Sociales des adultes ayant un Trouble du Spectre de l’Autisme sans Handicap intellectuel : mise au point d’un outil d’évaluation.
Responsables scientifiques : Jean-Louis ADRIEN (Pr Émérite, UPC), Maria Pilar GATTEGNO (LPPS), Jeanne KRUCK, (MCU-HDR université de Toulouse), Emilie KORK (doctorante).
Collaboration : Hogrefe France

 

Projets s’inscrivant dans l’axe 1 et un autre axe :

 

Axe 1 et 2 – Inclusion scolaire des élèves autistes de la maternelle à l’université et vécu des enseignants – INSCOLA
Responsable scientifique : Emilie Cappe (Pr.,Université de Paris Cité), Collaborateurs : Émilie Boujut (MCF-HDR, Cergy Paris Université), Julie Dachez (MCF, INSHEA), Kristopher Lamore (MCF, Université de Lille), Jonathan Bluteau (Pr., Université du Québec à Montréal), Nicolas Meylan (Pr., Haute Ecole Pédagogique de Vaud), Patrick Chambres (Pr., Université Clermont Auvergne)
Financement : Idex Université de Paris « Émergence en Recherche 2021 »

Axes 1 et 3 – Projet CLAssMat- Accompagner les Assistant.e.s Maternel.le.s à adopter des pratiques professionnelles réflexives et à soutenir le développement des compétences psychosociales des jeunes enfants
Responsable scientifique : Jaqueline Wendland (Pr., Université Paris Cité) en collaboration avec l’Association Ensemble pour la Petite Enfance

Axes 1 et 3 – Projet INTER-AGIR- Implantation et impact d’un programme intergénérationnel innovant destiné à des enfants accueillis en micro-crèches et des personnes âgées hébergées en résidences seniors – étude exploratoire
Responsable scientifique : Jaqueline Wendland (Pr., Université Paris Cité) en collaboration avec le réseau de micro-crèches Tom & Josette
Financement : APP Brio 2023

Axes 1 et 3 – Projet CHILDCARE – Accueil du jeune enfant en crèche: liens d’attachement, qualité de l’environnement, interventions et développement précoce
Responsable scientifique : Jaqueline Wendland (Pr., Université Paris Cité) en collaboration avec le Rosario Spencer (Pr., Université de Talca, Chili) et le Maria Pia Santelices (Pr., Université Catholique du Chili à Santiago, Chili)

Axes 1 et 3 – Effet de procédures de soutien à la narration sur l’explicitation des causalités psychologiques en jeu dans le récit : enfants typiques et atypiques (TSA)
Responsable scientifique : Marie-Hélène Plumet (MC., Université Paris Cité) en collaboration avec Edy Veneziano (Pr. Emerite, Université Paris Cité)

Axe 1 et 2 – Etude PANDA : Interactions précoces et vulnérabilité parentale
Projet de doctorat de Lisa VITTE sous la codirection d’Emmanuel Devouche (MC., Université Paris Cité) et de G. Apter (PU en Pédopsychiatrie au GHH)
Objectif. Ce projet s’inscrit dans le cadre général des recherches actuelles en psychiatrie périnatale et des priorités nouvelles de santé publique. L’effet négatif de la vulnérabilité psychique maternelle sur le nourrisson est déjà largement reconnu, mais ses effets sur une période très précoce de la vie du sujet (dès les premiers jours de vie) et leur impact sur le devenir au cours des premiers mois de vie reste encore à explorer.
Population. Les dyades mère-bébé prises en charge dans l’Unité d’hospitalisation temps-plein mère-bébé (unité PANDA) de l’hôpital Jacques-Monod au Havre.
Apports de la recherche. Les résultats permettront de proposer une approche spécialisée et pluridisciplinaire centrée sur les soins psychiques périnataux et sur la prévention des troubles de la relation mère-enfant.

Axe 1 et 2 – Etude NEOCOM : Conjugalité et communication triadique durant la période périnatale
Projet de doctorat de Jessica LETOT sous la codirection d’Emmanuel Devouche (MC., Université Paris Cité) et de Aurélie Untas, (Pr., Université Paris Cité)
Objectif. En lien avec la politique des 1000 premiers jours, cette étude a pour objectif d’explorer le lien entre le soutien conjugal et le risque de dépression pendant la grossesse. Elle vise également à mieux comprendre comment s’installent les interactions triadiques mère-père-bébé de la naissance à 3 mois, en lien avec le soutien dans le couple et le contexte (psychopathologie parentale / prématurité de l’enfant).
Population. Triades tout-venant, triades en situation vulnérable (parent ayant un trouble psychique ou contexte d’une naissance à risque).
Apports de la recherche. Les résultats permettront une meilleure prévention et prise en charge de la prématurité, ainsi qu’un repérage et une prise en charge précoce des parents souffrant de troubles psychiques.

Axe 1 et 2 – Etude PREMACOM : Etude du Trouble de Stress Post-Traumatique (TSPT) parental en lien avec les interactions précoces parent-bébé en médecine néonatale
Projet de doctorat de Laurine COLIN sous la codirection d’Emmanuel Devouche (MC., Université Paris Cité)  et de C. Baeza-Velasco (MCU-HDR ., Université Paris Cité)
Objectif. Cette recherche a pour but d’explorer les liens entre le développement d’un TSPT chez les parents de nouveau-nés très grands prématurés et hospitalisés en médecine néonatale avec la qualité des interactions parent-bébé au cours des premières semaines de vie de ce dernier.
Population. Les bébés nés grands prématurés et leurs parents durant l’hospitalisation en service de médecine néonatale (NICU).
Apports de la recherche. Permettre le repérage et la prise en charge précoce de troubles parentaux pouvant entraver les interactions précoces parent-bébé, afin d’améliorer la qualité de la présence parentale en médecine néonatale.

Axe 1 et 2 – Etude BBREACOM : La communication parents-bébés de moins de 3 mois hospitalisés en réanimation pédiatrique
Projet de doctorat de Bénédicte MARCHINA-ANDURAND sous la direction d’Emmanuel Devouche (MC., Université Paris Cité)
Objectif. Notre recherche vise à mettre en évidence les modalités communicationnelles particulières des nouveau-nés et des nourrissons hospitalisés en réanimation pédiatrique dans leurs premiers mois de vie. Notre hypothèse est que ces nourrissons très vulnérables ont, comme tout nourrisson, une appétence pour entrer en relation avec leur entourage. Mais cette recherche de lien peut être difficile à décrypter, entravée par la maladie et les conditions de soins propres à la réanimation.
Population. Les bébés hospitalisés en service de réanimation pédiatrique (PICU) et leurs parents.
Apports de la recherche. Identifier les leviers favorisant le mieux-être des nourrissons réanimés durant leur hospitalisation, notamment en préservant et améliorer l’accompagnement des parents et la formation des personnels.

À lire aussi

Poste d’ingénieur(e) d’études

EXPRES - EXpositions PRofessionnelles Et Santé mentale périnatale : le rôle des inégalités sociales et des voies immunitaires à travers une approche multi-méthodes   Un poste d’ingénieur.e d’études est à pourvoir à partir du 1er mars 2024 au Laboratoire...

Soutenance de thèse : Stella Tsamitrou

Soutenance de thèse : Stella Tsamitrou

Le vendredi 8 décembre 2023 à 14h, Stella Tsamitrou présente et soutient sa thèse : "Trajectoires du développement socio-communicatif d'enfants avec Trouble du Spectre de l'Autisme à l'école: suivi longitudinal dans et après les Unités d'Enseignement en Maternelle."...